Le Mans Classic 2023 – Tous les deux ans, l’Automobile Club de l’Ouest organise sur plusieurs jours une r√©trospective des courses des 24 heures pass√©es. C’est l’occasion de revoir en statique ou en action, lors de vraies courses, des voitures historiques qui ont fait l’histoire des 24 heures du Mans, depuis la Chenard et Walcker de 1923 jusqu’√† la Ferrari 499P vainqueur de l’√©dition 2023 quelques semaines plus t√īt.

Comme au GP de Monaco historique, les voitures sont maintenant la propriété de riches collectionneurs, de musées, ou bien des usines qui les ont conservées et les confient pour certaines à des pilotes professionnels encore en activité.

Mais la majorit√© des pilotes sont des amateurs, fortun√©s, car il faut une grosse intendance pour faire rouler les plus r√©centes comme les anciennes Groupe C. Cela donne des plateaux un peu disparates, o√Ļ des GT bien conduites arrivent √† se qualifier et √† devancer des protos dont les pilotes n’ont pas le niveau.

Le Mans Classic

Cette ann√©e ils f√™taient le centenaire de l’√©preuve et j’y ai revu des autos qui ont berc√© mon adolescence, comme les Ford GT40, MkII et MkIV, Lola T70, Chevron 2 litres, Mirage, Ferrari 333SP, 250GT, Daytona, des Porsche 904, 906, 910, 908, 917 (un t√™te √† queue de 917 √† la chicane Dunlop √ßa vaut le d√©tour ūüôā), etc.

Le Mans Classic

Nous y sommes all√©s avec un groupe d’amis et √©tions log√©s chez l’habitant √† Mulsanne (merci Marie), √† proximit√© imm√©diate du circuit. Le bruit des voitures nous a d’ailleurs berc√©s deux nuits de suite, notamment toute la nuit de samedi-dimanche o√Ļ les manches se sont succ√©d√© sans discontinuer. Bravo aux habitants du coin qui tol√®rent √ßa plusieurs fois par an, contrairement aux riverains de Reims Gueux qui ne supportent m√™me plus qu’on stationne sur le circuit en voiture de s√©rie le temps d’une photo ! Honte √† son maire Jean-Pierre Ronseaux, P√©tition ici.

Le Mans Classic c’est donc la grande f√™te de l’automobile et des dizaines de milliers d’amateurs convergent vers le circuit au volant de voitures de collection et de prestige et constituent eux-m√™mes un vrai spectacle.

Nous √©tions accueillis sur le vaste stand Facel Vega qui permettait de se garer √† des autos d’autres marques (les propri√©taires de Facel ont souvent d’autres voitures sympathiques). Emplacement strat√©gique pr√®s des stands de restauration, d’un √©cran g√©ant, de la chicane Dunlop et desservi par un petit train !

Le Mans Classic, club Facel Vega
Merci √† l’Amicale Facel Vega pour son hospitalit√©

2  tours du circuit

Gr√Ęce au Club Sport Auto qui nous recevait aussi sur un parking d√©di√© dans l’enceinte du circuit, j’ai pu obtenir un pass pour une des sessions parade des clubs du matin. J’ai d√©j√† roul√© sur le Bugatti mais l√† c’√©tait l’occasion de d√©couvrir le grand circuit des 24 Heures de 13,6 km, ouvert √† la circulation sur des routes nationales en temps normal, et la fameuse ligne droite des Hunaudi√®res.

Le Mans Classic, pré-grille

Bon, une parade se fait derri√®re pace car et c’est un peu une loterie. Les voitures des participants sont regroup√©es par tranches de 30 minutes en pr√©-grille et l√Ęch√©es par vagues successives. J’ai eu la chance de faire partie d’une vague relativement lente dont j’ai pu rapidement me d√©faire pour avoir une piste claire, mais j’ai rattrap√© le groupe d’avant et la r√©cr√©ation a √©t√© vite termin√©e. Et puis la prudence √©tait de mise, il n’y avait aucun briefing avant de partir pour les n√©ophytes et j’allais d√©couvrir les virages.

Voici ce que j’ai vu : https://youtu.be/ZJ3SIzs6hOM

 

La ligne droite de d√©part se termine en courbe sur un gros freinage pour aborder la chicane Dunlop avant la passerelle du m√™me nom. Il y a souvent de l’animation ici avec ceux qui freinent au panneau trop tard et la tribune en face est pour moi le meilleur spot du circuit.

Chicane Dunlop

Apr√®s la passerelle, au lieu de s’engager sur le Bugatti √† droite on plonge tout droit en descente dans un enchainement de grandes courbes et de longs appuis sur une portion ferm√©e √† la circulation en temps normal et bord√©e de larges bacs √† graviers : le virage de la Chapelle et les Esses de la for√™t. On est toujours sur un circuit de course.

Puis c’est le large virage du Tertre Rouge qui d√©bouche alors sur la fameuse ligne droite des Hunaudi√®res avec sa rang√©e d’arbres hauts caract√©ristique au d√©but c√īt√© gauche. Le paysage change alors radicalement. On quitte un vrai circuit de course pour une route nationale √©troite avec ses lignes blanches. Elle est bord√©e de doubles rang√©es de rails, de hauts grillages, de poteaux t√©l√©graphiques et d’arbres proches et je pense de suite aux voitures qui ont d√©coll√© par ici pour se retrouver dans la nature !

Début des Hunaudières !

Les 400 chevaux de ma Maserati 4200 me propulsent rapidement √† plus de 200 mais il faut d√©j√† lever le pied car on arrive √† la premi√®re chicane encombr√©e du groupe d’avant. Il y a des traces de pneus dans tous les sens de tous ceux qui se sont loup√©s pendant les courses √† cet endroit heureusement bien d√©gag√©. La suite de la visite se fait donc √† allure r√©duite sur 2 files et si quelques coups d’accord√©on permettent de relancer par endroits, impossible de trajecter et d’envoyer toute la sauce ! Certains ont eu plus de chance et j’ai vu sur un groupe WhatsApp une vid√©o de Maserati MC20 qui a accroch√© plus de 300 ūüôā

Il y a une 2√®me chicane dans la ligne droite avant de passer sous la banni√®re Qatar Airways et d’arriver au virage de Mulsanne o√Ļ jadis les pilotes malheureux ensablaient leurs voitures et devaient pelleter ! Belle acc√©l√©ration ensuite dans une nouvelle ligne droite qui permet les hautes vitesses avant une courbe prononc√©e √† droite qui d√©bouche sur le gauche sec l√©g√®rement relev√© de l’impressionnant virage d’Indianapolis. Ici tu peux aller taper les pneus et les rails plein face et ils ne sont pas loin !

Indianapolis

On relance de nouveau pour un gros freinage au virage d’Arnage. On est toujours dans la for√™t. On se dirige ensuite vers le long virage Porsche √† droite. Le paysage s’√©largit et se d√©gage. Les lignes blanches disparaissent et on quitte la nationale pour retrouver un environnement de circuit. S’ensuivent les ¬ę¬†chicanes¬†¬Ľ Maison Blanche et Ford, mais en voiture de s√©rie, ce qui est une chicane pour une LMP ou une Hypercar est encore une succession de virages rapides ! Une Citro√ęn DS devant moi se tortille d√©sesp√©r√©ment et m’incite √† la prudence pour la passer.

La chicane du raccordement (avec le Bugatti) est une vraie chicane et ouvre la ligne droite des stands, imposante avec ses hautes tribunes.

Ligne droite des tribunes

On a fait 2 tours (pour l’anecdote le premier en 9 minutes contre 3’15‚Äú le record du tour …) et au 3√®me passage des tribunes et de la Dunlop les commissaires de piste nous ont dirig√©s vers le Bugatti.

Circuit des 24 heures
Source wikipedia

Le Mans Classic

Pendant Le Mans Classic, le Bugatti sert de voie de circulation entre les clubs r√©partis de part et d’autre. Il y r√®gne un spectacle permanent car il est emprunt√© aussi par les voitures de course qui finissent leurs manches et il sert de pr√©-grille o√Ļ convergent les voitures de course de la manche suivante, sorties des paddocks situ√©s un peu partout.

Le Mans Classic

Le Mans Classic

Le Mans Classic, Lola T70

Dans les 6 plateaux par ann√©es, il doit y avoir 300 ou 400 voitures engag√©es et il est impossible de les loger dans les stands normaux. Il y a donc 6 paddocks qui constituent autant de petits ¬ę¬†villages¬†¬Ľ de toile blanche o√Ļ les voitures sont pr√©par√©es et parfois ramen√©es √† la ficelle ou en camion quand elles ont tap√©. Car les courses √ßa ne rigole pas, √ßa attaque, il y a parfois des averses √† un endroit du circuit et on a vu que la piste est √©troite et qu’il est facile d’aller cogner dans la partie routi√®re.


Les voitures extraordinaires

Le Mans Classic c’est aussi l’occasion de voir quelques voitures extraordinaires encore jamais vues et qui n’√©taient pas √† Top Marques, comme ces deux Apollo. On remarquera surtout l’Apollo EVO propuls√©e par un V12, avec ses 6 ailerons arri√®re en √©toile √©clair√©s par leds, √† voir la nuit. Vraiment un vaisseau spatial venu d’une lointaine galaxie :

Les origines de cette voiture sont floues. Le constructeur est Apollo Automobil, cr√©√© en Allemagne par Roland Gumpert, ancien pr√©sident de Audi Sport. Apr√®s faillites et reprises, la soci√©t√© serait aux mains d’investisseurs chinois…

L’autre est l’Apollo IE pour Intensa Emozione, d√©j√† pr√©sent√©e il y a plusieurs ann√©es, propuls√©e par un V12 de 6,3 litres et 780 ch.

Voir l’Apollo EVO en mouvement :


De Tomaso

De Tomaso appartient maintenant aussi √† ces m√™mes chinois qui ont repris le projet P72 d√©voil√© √† Goodwood en 2019 et qui partage d’ailleurs le m√™me chassis carbone que l’Apollo IE. V8 √† compresseur d’origine Ford du pr√©parateur am√©ricain Roush Performance, 700 chevaux :


Delage

√áa c’est fran√ßais et c’est une Delage D12 propuls√©e par un V12 atmo de 990 chevaux et un √©lectrique de 110 chevaux. C’est un ancien constructeur fran√ßais de prestige, disparu en 1953.¬† La marque est relanc√©e en 2019 par le fils de Bernard Tapie. La voiture est monoplace et s’apparente √† une Formule 1 carross√©e !

Delage D12


Howmet TX à turbine 1968

J’ai enfin pu voir rouler et entendre siffler cette voiture apparue en 1968 et qui a couru au Mans. √Ä l’√©poque les ing√©nieurs s’int√©ressaient aux turbines √† gaz d’h√©licopt√®res surpuissantes pour propulser les voitures de course. Probl√®me, elles ne donnent leur plein rendement qu’√† r√©gime constant. Lotus l’a essay√© aux 500 miles d’Indianapolis o√Ļ on roule √† fond tout le temps et des ing√©nieurs se sont laiss√©s tenter par les 24H du Mans et sa tr√®s longue ligne droite des Hunaudi√®res sans chicane √† l’√©poque. Le moteur sort 400 chevaux √† … 57000 t/mn, oui, cinquante sept mille. Il n’y a pas de frein moteur et quand le pilote l√®ve le pied, les gaz sont dirig√©s vers un troisi√®me √©chappement par une soupape de d√©charge. Il n’y a ni boite de vitesse ni marche arri√®re assur√©e par un petit moteur √©lectrique. Il n’y a pas de cylindr√©e √† proprement parler et la FIA a du trouver une √©quivalence pour l’admettre dans les sport-protos de 3 litres. La voiture √©tait comp√©titive et a m√™me gagn√© des courses aux USA.

Howmet TX à turbine, Le Mans Classic

J’ai beaucoup aim√©

La Ferrari 499P qui a gagn√© les 24H du Mans 2023, 50 apr√®s la Ferrari 250 LM pr√©sent√©e √† cot√©, cette ancienne McLaren Canam des ann√©es 70s, ex Denny Hulme, ce coucher de soleil sur Facel Vega HK500 1960, et ce lever de soleil sur Ford GT40 MkII de 1966 …

2 tours du circuit des 24H du Mans ūüôā